L’affaire Griezmann n’arrête pas de grossir

Barcelone et l’Atlético de Madrid se heurtent depuis des semaines à propos du cadeau d’ Antoine Griezmann. Le transfert du Français par la capitale espagnole vit ses derniers mois sur fond de menaces de revendications et de demandes millionnaires pour l’avenir de l’attaquant. Ils assurent que cela peut subir le pire des sorts dans le reste de la saison.

27 minutes par match 

C’est le bagage d’ Antoine Griezmann sur le terrain durant cette saison. Prêté à l’Atlético de Madrid pour la deuxième saison, l’attaquant français de 31 ans est devenu un remplaçant régulier de Diego Pablo Simeone à l’arrivée de la 63e minute des affrontements pour l’équipe rojiblanco. Cela s’est produit précisément dans les quatre enjeux joués à ce jour.

Le schéma est clair et l’entraîneur lui-même a tacitement reconnu cette situation lors d’une récente conférence de presse dans laquelle il a souligné qu’il était un “homme de club”. La raison de cette décision est claire. Et c’est qu’en cas de jouer plus de 45 minutes dans la moitié des affrontements dans lesquels il est disponible entre les deux saisons de son affectation, l’Atlético de Madrid serait obligé d’acheter Antoine Griezmann au FC Barcelone pour 40 millions d’euros. Il convient de rappeler à cet égard que lors de la dernière campagne, l’attaquant a joué à 81%, ce chiffre doit donc être considérablement réduit.

Le risque que Antoine Griezmann court

Pour le Camp Nou, selon le foot actualité, le footballeur a déjà joué plus de 50% des minutes avec une équipe colchonero qui refuse d’accepter ladite lecture d’un contrat qui oblige Griezmann à ne jouer que les 30 dernières minutes de chaque match. Personne pour le Metropolitan n’est à la hauteur de payer ces 40 millions d’euros que coûte le laissez-passer du Français et en Catalogne, ils ne veulent pas non plus payer le salaire de 20 millions auquel Antoine correspondrait s’il revenait pour une dernière saison à Barcelone.

COPE a rapporté hier soir comment Joan Laporta et sa société pourraient poursuivre le groupe Colchonero étant entendu que ladite clause du procès-verbal se réfère aux 12 premiers mois d’affectation et non à l’intégralité du prêt. Réclamant 40 millions d’euros qui feraient plus que bien l’affaire des Blaugrana, Barcelone n’a pas peur d’entrer dans une offre légale où le pire chômeur pourrait être Griezmann.

Sans jouer le reste de la saison ?

Sport affirme qu’à Madrid, personne n’a peur d’aller en justice et que si Laporta continue de tendre la corde, des décisions lourdes seront prises. Un différend juridique, disent-ils, pourrait conduire l’Atlético à ne pas utiliser Griezmann pour le reste de la saison et à le laisser dans les tribunes à chaque match à venir.

Une situation qui inquiétait déjà le footballeur il y a quelques semaines et qui pourrait le laisser hors du terrain à l’approche de Qatar 2022. A 31 ans, Antoine Griezmann ne sait plus non seulement où il jouera dans quelques mois, mais même s’il pourra exercer son métier jusqu’à la fin de la saison. Tant qu’ils le laissent s’entraîner dans les installations aux côtés de ses coéquipiers, l’Atlético de Madrid est protégé par le tribunal des sports espagnol pour prendre cette décision.

emploi Previous post La recherche d’emploi à l’étranger
Comment interpréter un diagnostic moteur Next post Comment interpréter un diagnostic moteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *